Centre Interprétatif Sainte Kateri Tekakwitha (C.I.S.K.T)

Inauguration (contenu): 30 avril 2017

Les divers panneaux (PDF)

Video

Photos de l'inauguration (à venir)

L'intérieur du Centre (à venir)


2015 - Planification

Depuis l'hiver dernier (2015), nous avons commencé à mettre en œuvre le plan stratégique pour établir le «Centre»
dans un espace d'environ 2200 pieds carrés à côté de l'église (de la Mission), dans la salle Kateri actuelle.

Cette zone, l'ensemble du bâtiment en fait, avait été utilisée par une compagnie de théâtre locale qui a fermé ses portes après 12 ou 13 ans d’existence,
mais qui y a laissé de gros équipements, des accessoires, des costumes, des scènes et des salles conçues pour leurs besoins.
Donc, beaucoup de déménagement, d'élimination et de restaurations devaient être faits initialement.
L'espace dédié au CISK a été réaffecté au printemps 2015,
et la préparation de la zone de la salle adjacente du ‘Kateri Hall’ vient juste d’être terminée en Mars 2016.
Dans l'ensemble, tout un bel effort collectif de la part de tous les intéressés.

Le plan stratégique qui fut élaboré précédemment nous a permis de nous concentrer sur le court terme
de la vie spirituelle toujours en cours de Kateri Tekakwitha,
et s'y basant nous avons élaboré des plans en conséquence.
Mais comment ? Quoi préparer et quoi montrer ? Et où obtenir le matériel ?
Notre inexpérience et d'autres incompétences en développement furent rapidement matérialisées.

Cependant, nous avons pu recueillir de l'aide de plusieurs personnes de la Communauté avec certaines aptitudes et expériences relatives :
du Centre Culturel, du Centre Kateri, des développeurs, du tourisme et autres.
Ils nous aident vraiment à établir les grandes lignes dans la sélection du contenu désiré et à bien des égards,
voire des sources des documents d'interprétation. Notre plan s'est beaucoup amélioré.

L'été dernier, nous avons été aidés par CESO-SACO,
(une agence qui fait appel à la participation bénévole de professionnels retraités dans de nombreux domaines);
nous avons été guidés par une muséologue retraitée ayant de nombreuses années d'expérience
auprès de différents musées de l'Université de Toronto.
Elle nous a aidés à mieux exploiter notre plan,
et ainsi proposer un design prenant en considération la disposition de l'espace
pour un affichage optimal de ce que nous voulons montrer à nos pèlerins et visiteurs.

Nous avons contacté plusieurs gens de métier pour les travaux de construction et de finition du site,
des artisans pour les exhibitions, des artistes, des entreprises d'affichage de production,
des concepteurs graphiques pour les panneaux et des chercheurs pour les images et les textes nécessaires
'pour remplir le contenu de l'affichage’ – plusieurs d’entre eux sont déjà prêts.
Nous avons été en mesure de préparer un budget initial (ordre de grandeur, vraiment),
pour savoir à quoi nous attendre, quoi que «restreint» en ce qui concerne les finances disponibles.

Jusqu'à présent, nous avons pu faire ce que nous avons fait avec un budget serré.
Les bénévoles, les membres de la congrégation,
les commerçants et les personnes qui nous font tant économiser tant sur les coûts de main-d'œuvre,
des matériaux de recyclage, de dons, ainsi que des ressources partagées des organismes communautaires,
et la bonté de tant de gens nous ont tous aidés jusqu’à présent.

Maintenant, nous sommes en quelque sorte coincés !
Nous devrons embaucher des individus et faire des achats ; mais pas d'énormes dépenses.
J’estime que ce sera dans l’ordre de 40 000 $ à 43 000 $ dollars, si nous nous y mettons rapidement.
Nous avons vraiment voulu que le tout soit prêt avant le début de la saison estivale
au moment d'accueillir plusieurs milliers de pèlerins et visiteurs et, bien sûr, pour la Communauté au sens large.

C’est une grande année pour notre communauté et pour notre Mission St. François-Xavier, l
a plus longuement exploitée d’une façon continue au Canada ou ailleurs,
et dont nous allons célébrer le 350e anniversaire cette année.
La Communauté de Kahnawake (et notre église aussi) fête, elle aussi, son 300e anniversaire et,
nous avons la chance d'avoir en notre Mission l'une des quatre portes de la Miséricorde assignée par notre Diocèse pour toute cette année jubilaire !

Ce projet se réalisera, si Dieu veut.
C’est quelque chose que nous et tant d'autres savent que cela va se produire;
cela va aider grandement à l'évolution de notre Sanctuaire.
Je suppose que le «quand» est actuellement en suspens!

Nous continuons à nous dire que le montant nécessaire n’est pas vraiment exorbitant, environ $ 40,000 !
Nous avons un revenu c’est sûr,
mais c’est une somme importante pour notre Mission n’ayant qu’un seul employé
et beaucoup de bénévoles pour tout faire fonctionner chaque année
et que nous ne disposons pas de ce genre de fonds supplémentaires dans nos épargnes.
Ce montant représente le prix d'une voiture modérément belle non ?
Certes, avec l'intervention et de l'assistance de Saint Kateri, c’est faisable.

Nous avons beaucoup d'espoir, et quelques «défis».
Espérons que nous ne nous retrouvons pas avec des « fers chauds » ?
Mais, si vous ressentez l'envie d'aider, nous serions très heureux!

Les dons de toutes sortes peuvent être faits à l'ordre de la Mission :

Mission Saint-François-Xavier
B.P. 70, Kahnawake, Québec, Canada - J0L 1B0.

Nous émettons un reçu pour fins d’impôts pour tout don excédant $10.

-Mike Diabo est membre du comité Administratif de la Mission Saint-François-Xavier et est étroitement associé au projet du Centre d'Interprétation Sainte Kateri.

Visitez le site de la Mission: www.kateritekakwitha.net

2017-06-20